Gavriel H. Feist - Site officiel


Les interviews

18 octobre 2018

par Breth Harken (Partie 1)

Pour la seconde « créature héroïc », vous l’aurez deviné à l’image choisie pour illustrer ce post, nous allons évoquer les araignées. L’idée m’a été suggérée par Gavriel Howard Feist qui avait très envie de participer à cette rubrique. Je l’en remercie grandement, c’est l’occasion pour nous de découvrir un « jeune » auteur au talent indéniable, vous pourrez vous en rendre compte à la nouvelle qu’il a eu la gentillesse de me confier et que je publierai vendredi.

En attendant, je vous invite à découvrir son univers, sa personnalité, et pour cela, rien de mieux qu’un petit rencard autour d’un pichet de vin corsé, d’une croûte au miel, et d’un bon fromage de chèvre. Notre homme débarque dans la taverne pile à l’heure, j’adore les gens ponctuels… Politesse des rois, disait ma grand-mère.

Lire la suite

19 octobre 2018

par Breth Harken (Partie 2)

L’araignée est un personnage récurrent de la Fantasy et, même si on a tendance à dire que la taille n’a pas d’importance, faut reconnaître qu’avec ces bestioles, plus elles sont grosses, mieux c’est. Pour exemple, j’aimerai citer quelques fameux spécimens d’arachnides qui ont marqué la littérature de l’Imaginaire. Il y a tout d’abord, la terrifiante araignée géante de JRR Tolkien qui s’en prend à Frodon dans « Le retour du roi, » puis celle qui habite au fond de la Forêt Interdite dans « La chambre des secrets » de JK Rowling. Celles-ci sont perçues comme violentes, perfides et avides de chair fraîche, mais il y a pire encore. Rappelez-vous de l’effroyable Atlach-Nacha, le Dieu à tête d’araignée de HP Lovecraft dans « L’appel de Chtulu. » Enfin, je pourrai également citer le personnage de Lord Varys du « Trône de fer » de GRR Martin qui porte le surnom de « l’araignée. »

Lire la suite